Logo prix européen de littérature

LE PRIX NELLY SACHS
DE TRADUCTION LITTÉRAIRE




METTRE À L’HONNEUR LES TRADUCTEURS
DES LITTÉRATURES D’EUROPE ET DU MONDE

LES ORIGINES DU PRIX

Le Prix Nelly Sachs de Traduction Littéraire a été fondé à l’initiative de Maurice Nadeau, qui fut le premier en France à publier la grande poétesse allemande, en 1967, aux Lettres nouvelles, dans une traduction de Lionel Richard.

Le Prix Nelly Sachs est décerné chaque année depuis 1988 au traducteur en langue française d’une grande œuvre littéraire quel que soit son pays d’origine. Seule est prise en compte la qualité du travail.

Son palmarès rend ainsi justice au travail de ces passeurs qui ouvrent notre culture à des œuvres majeures de la littérature mondiale.


NELLY SACHS, PRIX NOBEL 1966

Née dans une famille juive allemande en 1891, elle fuit les persécutions nazies en 1940 pour s’installer en Suède où elle passera le reste de sa vie. C’est là que son œuvre prend son essor, en réaction aux deuils et aux souffrances de la Shoah.

Elle reçoit le prix Nobel en 1966 et meurt en 1970. Nelly Sachs a écrit son œuvre en allemand, sa langue maternelle. Également traductrice, on lui doit des anthologies de la poésie suédoise en allemand.


L’IMPULSION DE JULIE TARDY-MARCUS

Le Prix a été attribué à son origine grâce à la générosité de Julia Tardy-Marcus. Née en 1905, Julia Tardy-Marcus était danseuse à l’Opéra de Berlin quand elle dut quitter l’Allemagne en 1933, en raison de ses ascendances juives, de son appartenance au parti communiste allemand et d’un spectacle où elle avait ridiculisé Hitler.

Installée en France, elle devint critique et traductrice et créa en 1988 le prix de traduction auquel elle donna le nom de Nelly Sachs. Julia Tardy-Marcus est décédée en 2002. Après la mort de Julie Tardy-Marcus, Madame José Kany-Turpin, traductrice de Lucrèce et lauréate du Prix, a souhaité assurer à sa suite la dotation du Prix.


LA REMISE DU PRIX À STRASBOURG

Par ses origines comme par le patronage de Nelly Sachs, le Prix Nelly Sachs de Traduction Littéraire est largement tournée vers le monde germanique. Par sa vocation internationale et principalement européenne, il était logique qu’il soit remis à Strasbourg, ville internationale, capitale européenne, foyer de culture et siège de la plus grande université de France après la Sorbonne.

Le parrainage de la Bibliothèque Nationale et Universitaire de Strasbourg (BNU), seule bibliothèque nationale avec la BN de Paris, dépositaire du fonds le plus important après celui de la BN, fonds en majorité de langue allemande, donne tout son sens à l’implantation du Prix Nelly Sachs à Strasbourg.