Logo prix européen de littérature

BOURSE DE TRADUCTION
DU PRIX EUROPÉEN
DE LITTÉRATURE

LES MEMBRES DU JURY

 INDÉPENDANCE
 La Bourse de Traduction du Prix Européen de Littérature est par principe strictement indépendante de toutes les structures officielles avec lesquelles elle collabore. 
 Son organisation, ainsi que celle des événements qui l’entourent, est entièrement prise en charge par une association totalement dédiée et sans but lucratif, l’Association Capitale Européenne des Littératures (ACEL).
 Le secrétariat du Jury est assuré par Gérard PFISTER et la coordination du Prix par William ENGLISH.
  
 
DIVERSITÉ
 Placé sous la présidence d’honneur de l’écrivain Claude VIGÉE, le Jury de la Bourse de Traduction du Prix Européen de Littérature est composé d’écrivains, d’éditeurs, de responsables culturels, de traducteurs et d’universitaires. 
 Le Jury de la Bourse de Traduction du Prix Européen de Littérature comprend 17 membres : 
 Pierre DESHUSSES - éditeur, traducteur, universitaire
 Claude-Henry DU BORD - écrivain, éditeur, traducteur, universitaire
 William ENGLISH - écrivain, éditeur
 Vladimir FISERA - écrivain, traducteur, responsable culturel, universitaire
 Guy FONTAINE - écrivain, universitaire
 Jacques GOORMA - écrivain, éditeur, responsable culturel, 
 Gaston JUNG - écrivain, éditeur, traducteur
 David MARDFELL - traducteur, responsable culturel
 Jean-Yves MASSON - écrivain, éditeur, traducteur, universitaire
 Jean-Baptiste PARA - écrivain, éditeur, traducteur, universitaire
 Gérard PFISTER - écrivain, éditeur, traducteur
 Paul SCHWARTZ - écrivain, traducteur, responsable culturel, 
 Anne-Marie SOULIER - écrivain, traducteur
 Maryse STAIBER - écrivain, éditeur, traducteur, universitaire
 Michel VOLKOVITCH - écrivain, traducteur
 Jean-Claude WALTER - écrivain, enseignant
  Patrick WERLY - écrivain, universitaire

LES PRINCIPES DE SÉLECTION

 LES PAYS CONCERNÉS 
 Le Prix Européen de Littérature se fixe pour but de donner un visage à chaque culture d’Europe. Les principes qui président au choix de ses Lauréats découlent tout naturellement de cet objectif.
 Les Lauréats appartiennent à l’un des 47 pays membres du Conseil de l’Europe. 
 Le Jury veille à ce que les grandes zones linguistiques dans lesquelles se répartissent ces pays soient représentées avec équité et que les langues spécifiques à un pays puissent être elles aussi prises en compte avec la plus grande attention. 
 De la même façon, le Jury veille à ce que l’importance démographique ou économique d’un pays ne puisse pas constituer à elle seule un critère de sélection, mais qu’au contraire soit respectée à cet égard une grande diversité dans l’alternance des pays Lauréats. 
 Le Jury est au contraire particulièrement attentif à la situation des pays dont la littérature se trouve aujourd’hui encore, pour des raisons historiques ou économiques, ou seulement du fait de la rareté des traducteurs, insuffisamment traduite et publiée dans les autres pays européens, et notamment en français, en anglais et en allemand. 
 
 ŒUVRES ET PERSONNALITÉS REPRÉSENTATIVES
 
Le Jury a pour objectif de mettre en valeur des œuvres particulièrement représentatives de leur culture dans l’Europe d’aujourd’hui. Ceci signifie qu’il s’agit bien de distinguer l’ensemble d’une œuvre et que cette œuvre soit porteuse des valeurs qui sont à la base de l’édification de l’Europe actuelle : valeurs de démocratie, de paix et de tolérance.
 Que Victor Hugo, grand écrivain, ait également eu un rôle important pour la défense des libertés et la promotion de la justice dans on pays est un exemple qui sert de référence constante au Jury dans ses réflexions. 
 Le Jury ne se détermine pas selon le nombre et la qualité des traductions déjà existantes dans les différentes langues. Au contraire, il entend faire autant que possible abstraction des réputations plus ou moins justifiées qui ont pu s’établir pour ou contre telle œuvre en fonction des intérêts commerciaux ou des travaux académiques qui se sont attachées à la faire connaître. 

 APPROCHES MULTILINGUES 
 Le Jury établit ses choix sur la base d’une lecture dans la langue originale, ce qui signifie un travail de sélection parfois relativement long et délicat. Dans ce travail, le Jury s’appuie sur les compétences qui se trouvent en son sein, mais aussi sur les apports de consultants extérieurs. 
 Le fait que le Jury comporte en son sein des traducteurs et d’universitaires, mais aussi d’écrivain et d’éditeurs permet d’avoir vis-à-vis des œuvres une grande diversité d’approches. 

 CHOIX CONJOINT DE L’AUTEUR ET DU TRADUCTEUR LAURÉATS
 La sélection des Lauréats de la Bourse de Traduction du Prix Européen de Littérature est intimement liée à la démarche précédemment exposée. Le choix qui est fait par le Jury concerne indissociablement un Auteur Lauréat et un Traducteur Lauréat.
 Car nul mieux qu’un Traducteur de haute compétence et de grande expérience n’est en mesure de discerner les qualités qui fondent la traductibilité – même si ce peut être dans bien des cas un défi – et donc l’universalité d’une œuvre.
 C’est pourquoi il peut être dit sans excès que ce Jury distingue conjointement un Auteur Lauréat et un Traducteur Lauréat. Sans un traducteur passionné et qualifié, une œuvre, aussi forte soit-elle, ne peut franchir l’épreuve du passage à une autre langue, qui la transforme et révèle son universalité.

LE PROCESSUS DE DÉLIBÉRATION

 LES QUATRE ÉTAPES 
 Conjointement avec celui du Prix Européen de Littérature, le processsus de délibération du Jury se déroule pour la BOURSE DE TRADUCTION en quatre étapes. 
 En premier lieu, une investigation est menée avec l’appui d’un réseau de correspondants et d’experts afin d’identifier les traducteurs susceptibles d’être proposés en fonction des critères de sélection énumérés ci-dessus. 
 En deuxième lieu, des échanges ont lieu au sein du Jury pour enrichir et vérifier l’information ainsi recueillie et procéder à une préselection. 
 En troisième lieu, chaque membre du Jury est appelé à établi une liste des candidats, classés par ordre de préférence décroissante, qu’il se propose de soutenir devant le Jury. 
 En quatrième lieu, le Jury réuni en assemblée plénière au début de novembre, constate le nombre des soutiens recueillis pour chaque candidature, évalue les arguments avancés en leur faveur par les membres du Jury et se prononce par un vote à la majorité simple des voix.
 
 SINCÉRITÉ ET RIGUEUR DES CHOIX
 Durant tout ce processus de délibération l’attention des membres du Jury est appelée sur la valeur singulière et exemplaire qu’ils doivent donner à leurs choix, dans l’intérêt de la Bourse de Traduction et du Prix, au-delà de tout conformisme comme de toute sympathie personnelle, afin d’éviter qu’à aucun moment la délibération du Jury ne puisse ressembler à un consensus tiède ou à un compromis.