Logo prix européen de littérature

NATHAN-KATZ-PRIS
FIR LITERATÜR IM ELSASS

D’ JURYMÌTGLÌEDER / LES MEMBRES DU JURY

UNÀBHANGIGKEIT – D’r Nathan-Katz-Pris ìsch prìnzipiell strickt unàbhangig vu àlle offizielle Strüktüre mìt dana ar z’sammaschàft. Sini Orgànisàtion, sowie die drüs folgende Ereignisse, wara vu ma gwìnnàbsìchtslose Verein dàs sìch d’r Sàch gànz wìdmet ewernumme, l’Association Capitale Européenne des Littératures (ACEL). ‘s Jurysekràtàriàt wurd dur d’r Jean-Paul SORG dienschtlig versah un d’ Koordinàtion vum Pris dur Agathe BISCHOFF-MORALES.
INDÉPENDANCE – Le Prix du Patrimoine Nathan Katz est par principe strictement indépendant de toutes les structures officielles avec lesquelles il collabore. Son organisation, ainsi que celle des événements qui l’entourent, est entièrement prise en charge par une association totalement dédiée et sans but lucratif, l’Association Capitale Européenne des Littératures (ACEL). Le secrétariat du Jury est assuré par Jean-Paul SORG et la coordination du Prix par Agathe BISCHOFF-MORALES.
  
VIELFÀLTIGKEIT – Unter d’r Ehrapräsidantschàft vum Schrìftsteller Claude VIGÉE, bsteht d‘ Jury vum Nathan-Katz-Pris üs Schriftsteller, Verleger, Kültürbeuftràgti, Ewersetzer, Schriftsteller un Akademiker. D‘ Jury vum Nathan-Katz-Pris zählt 14 Mitglìeder. Adrien FINCK gebora anno 1930 ìsch ìm Jüni 2008 gstorwa, Dìchter, un Betrèier vu d’r Revue Alsacienne de Littérature un làngjahriger Dirakter vum Institut d’études allemandes. D’Jury vum Nathan-Katz-Pris mächt ìm domìt ehre.
DIVERSITÉ – Placé sous la présidence d’honneur de l’écrivain Claude VIGÉE, le Jury du Prix du Patrimoine Nathan Katz est composé d’écrivains, d’éditeurs, de responsables culturels, de traducteurs et d’universitaires. Le Jury du Prix du Patrimoine Nathan Katz comprend quatorze membres. Poète, animateur de la Revue Alsacienne de Littérature et longtemps directeur de l’Institut d’études allemandes, Adrien FINCK est décédé en juin 2008. Il était né en 1930. Le Jury du Prix du Patrimoine Nathan Katz lui rend ici hommage.

Agathe BISCHOFF-MORALES - responsable culturel / Kültürbeutràgte
Charles FICHTER - universitaire, écrivain / Akademiker, Schriftsteller
Catherine FOUQUET - traductrice, universitaire / Ewersetzer, Akademiker
Francis GUETH
- responsable culturel / Kültürbeutràgter
Jean-Paul GUNSETT - écrivain, traducteur / Schriftsteller, Ewersetzer
Dominique HUCK - universitaire / Akademiker
Gaston JUNG - écrivain, éditeur, traducteur / Schriftsteller, Verleger, Ewersetzer
Gérard LITTLER - responsable culturel / Kültürbeutràgter
Armand PETER - éditeur, responsable culturel / Verleger, Kültürbeutràgter
Gérard PFISTER - écrivain, éditeur, traducteur / Schriftsteller, Verleger, Ewersetzer 
Roger SIFFER - écrivain, comédien, responsable culturel / Schriftsteller , Komödiant , Kültürbeuftràgter
Jean-Paul SORG - écrivain, éditeur, responsable culturel / Schriftsteller, Verleger, Kültürbeutràgter
Rémy VALLEJO - responsable culturel / Kültürbeutràgter
Jean-Claude WALTER - écrivain / Schriftsteller

ÜSWÀHLSPRÌNZIPIE / LES PRINCIPES DE SÉLECTION

A MEHRSPROCHIG LÀND – D’r Nathan-Katz-Pris setzt sìch folgendes Ziel ; ’s elsassische literàrische Pàtrimonium z’färdre. Nìt ‘s Pàtrimonium vun-ra Region wie jedi àndri ; uf Gedeih un Verderb, ‘s Elsàss hàt ìn sinra làng Gschìcht, un zwàr bis ìns letschte Johrhundert, a àbsolütes eigaàrtiges Schicksàl ertrait, groß ìn viele Hìnsìchte, wenig beniedenswart unter mangi àndre Umstande. D‘ Gschìcht un d‘ Làg han üs’m a mehrsprochig Lànd gschmìedet, ìm Mittelpunkt vu ewa soviel Konflikte àss Wìederversehnunge, hàt‘s dur die Vielfàllt vu Bewegunge a kültürelles Pàtrimonium un bsunders a literàrisches erschter Greßaodnung gerbt. Mìttel-Hochditsch, Dialekt, Ditsch un Franzeesch präge dàs Pàtrimonium. 95% ìsch vällig unbekànnt un mehrzàhlig veruteilt ìn’s d‘ Vergassaheit z’kèija wenn’s nìt ewersetzt wìrd so làng àss‘s noch genüegend Müatersprochredner gìbt die ìm Stànd sìn die Schrìfte z’versteh un z’ewertsetze. Doch àui do, üsser d’r Schwierigkeit wun ewer a làngi Zittspàne d‘ Ànnerhärung vu dana ang mìt-ra dràmatischer Gschìcht verbundene Schrifte dàgstellt hàt, düat d’r Trend vun-r-a Vermaktung vum Büach un a Globàlisierung vum Verlàgswase ermüatige d‘ Àrwet ìn dara Domäne bstìmmt nìt.
UNE TERRE MULTILINGUE – Le Prix du Patrimoine Nathan Katz se fixe pour but de faire vivre le patrimoine littéraire de l’Alsace. Non pas le patrimoine d’une région comme les autres : pour le meilleur et pour le pire, l’Alsace a connu duran toute son histoire, mais aussi jusque dans le dernier siècle, un destin absolument spécifique, grand à bien des égards, fort peu enviable sous bien d’autres aspects. L’Histoire et la géographie en ont fait une terre multilingue, au centre d’autant de conflits que de réconciliations, ayant donné naissance du fait des innombrables courants qui s’y sont rencontrés à un patrimoiine culturel et en particulier littéraire de première grandeur. Patrimoine en moyen haut-allemand, en dialecte, en allemand et en français. Patrimoine inconnu à 95% et condamné en grande partie à sombrer s’il n’est pas traduit tant qu’existent des locuteurs capables de comprendre et de restituer ces textes en traduction. Mais là encore, outre les difficultés qu’a longtemps comportées l’approche de ces textes liés à une Histoire malheureuse, la pression croissante vers la marchandisation du livre et la mondialisation de l’édition ne favorisent certes pas le travail à réaliser dans ce domaine. 

ENTFERNT VU ARCHEOLOGIE UN PARTIKULÀRISMUS – ’s elsassische literàrische Pàtrimonium färdre vorüssetzt àss die ìm hìttiga Laser àgebotane Warke effektiv noch Sàft un Lawenskràft mìt sìch fiahre. Wàs a archeologische Vorgàng wun àls Ziel d‘ Ruckerstàttung vu mìt antiquierte Theme un Forme verbundane Warke üsschließt. ’s elsassische literàrische Pàtrimonium färdre, bsteht àui nìt ìm hage un pflage vum Partikulàrismus dem Partikulàrismus z’lieb, àwer ìm Gegateil zu Galtung brìnge worìn ‘s Elsàss Ìnhàwer vun-r-a großer Kültür ìsch.
LOIN DE L’ARCHÉOLOGIE OU DU PARTICULARISME –
Faire vivre le patrimoine littéraire de l’Alsace suppose que les œuvres ainsi présentées au lecteur d’aujourd’hui soient effectivement porteuses de sève et riches encore de vie. Ce qui exclut une démarche d’ordre archéologique qui viserait à restituer des œuvres liées à des thèmes et des formes révolus. Faire vivre le patrimoine littéraire de l’Alsace, ce n’est pas non plus cultiver le particularisme pour le particularisme, mais au contraire faire apparaître en quoi l’Alsace est porteuse d’une grande culture, c’est-à-dire d’une culture authentiquement universelle. 
 
D’ PERSEENLIGKEIT NATHAN KATZ – Ìn dara Hìnsìcht, kàt d’ Jüry a schätzenswarti Referanz ìm Wark vum Nathan Katz fìnde. Wenn sina Nàma gschwàsiert wure ìsch fer da Pris unter sinra d‘ Schìmherrschàft züasz‘prache , ìsch’s, effektiv, will ar zu einem a tiefi Verwurzellung ìn d‘ Tràditione un zum àndrem a erwiterti Uffaheit fer àndri Kültüre symbolisiert. Mìt dara Benennung, hàt d’r Pris wella a, hàuiptsachlich uf Elsassisch àwer àui uf Ditsch un Franzeesch gschrìewenes hochwartiges Wark ehre, àwer àui a ànspruchsvolli Perseenligkeit wun sìch àls eini vu da edelschte ìn d’r elsassisch Literàtür vum XX.Jh durchagsetzt hàt.
LA FIGURE DE NATHAN KATZ – À cet égard, le Jury peut trouver une précieuse référence dans l’œuvre de Nathan Katz. Si son nom a été choisi pour parrainer ce Prix, c’est, en effet, qu’il symbolise tout à la fois un souci d’enracinement dans la tradition régionale mais aussi un esprit de très large ouverture sur les autres cultures. En adoptant cette dénomination, le Prix a souhaité rendre hommage à une œuvre de très haute qualité, principalement écrite en alsacien mais aussi en allemand et en français, et à une personnalité de haute exigence qui s’impose comme l’une des plus belles et des plus généreuses de la littérature alsacienne du XX° siècle.

’S GSÀMTE PÀTRIMONIUM BERUCKSÌCHTIGE – Ìn sina Nohforschunge àchtet d’ Jury druf àlli Periode vu d’r elsassisch Literàtür, vum Mìttelàlter ìn d’Gegawàrt, àwer àui àlli literàrische Forme ; akademisch oder volkstumlig, laie oder religiös, ohne jegliges Üschließe z’intergriere. So setzt sìch d’ Jury gànz sàchlig a Ehrapunkt ìndam sie sìch àlle diverse sprochlige Forme ; vum Mittel-Hoch-Ditsche zum Hochditsche, vum Sundgàui àlemmànische zu nordelsassische Dilalekte un ìhri àbweichende Forme großa Wart legt. D’ Tàtsàch àss d’ Jury üs Schriftsteller, Verleger, Kültürbeuftàgti, Ewersetzer, Schriftsteller, un Akademiker bsteht erlàuibt geganewer da Warke a großi Ànnäherungs-Vielfàlt.
PRENDRE EN COMPTE L’ENSEMBLE DU PATRIMOINE –
Le Jury est attentif à intégrer dans le champ de ses investigations l’ensemble des périodes de la littérature de l’Alsace, du moyen âge à nos jours, mais aussi l’ensemble de ses formes littéraires, savantes ou populaires, profanes ou religieuses, sans aucune exclusive. Dans un même souci, le Jury met un point d’honneur à s’intéresser aux formes linguistiques les plus variées, du moyen haut-allemand au haut-allemand, de l’alémanique sundgovien aux dialectes du nord de l’Alsace et à leurs formes dérivées. Le fait que le Jury comporte en son sein des écrivains, des éditeurs, des responsables culturels, des traducteurs et des universitaires permet d’avoir vis-à-vis des œuvres une grande diversité d’approches.

’S ÜSWÀHLVERFÀHRE / LE PROCESSUS DE DÉLIBÉRATION

D’ VIER STUFE ’s Üswählverfàhre ìsch vierstufig. Àn erschter Stelle, fìnde mìt Mìthìlf vum Korrespondàntanetz un Sàchverstandigi hìnerhàlb d’r Jury Nohforschunge stàtt um d‘ vorshlàgbàre Warka z’iordna ìn Àbetràcht vu da owwa bennenta Kriterie. Àn zweiter Stelle, Meinungsüstüsch zwìscha da Mìtglìeder um d‘ gsàmmelte Ìnformàtione z’erganze un z‘ewerprüfe un a Vorüswählverfàhre z‘fàssa. Àn drìtter Stelle, ìsch jeds Jurymìtglìed ufgfordet a Lischte vu drèi Kàndidàte ufz’stelle ìn àbnahmender Ràngordnung, un ìn d’r Jury voz‘rlege. Àn vierter Stelle, düat d‘ Jury wahrend ra Plenàrsìtzung àfàngs Novamber, zähla vie viel Züastìmmunge jedi Kàndidàtür erhàlte hàt, bewartet ìn da Jurymìtglìeder ìhri Àrgümanta dia fer sie sprache un entscheidet dur a eifàchi Stìmmmehrheit.
LES QUATRE ÉTAPES
Le processus de délibération du Jury se déroule en quatre étapes. En premier lieu, une investigation est menée avec l’appui d’un réseau de correspondants et d’experts afin d’identifier les œuvres susceptibles de pouvoir être proposées en fonction des critères de sélection énumérés ci-dessus. En deuxième lieu, des échanges ont lieu au sein du Jury pour enrichir et vérifier l’information ainsi recueillie et procéder à une première préselection. En troisième lieu, chaque membre du Jury est appelé à établi une liste des trois candidats, classés par ordre de préférence décroissante, qu’il se propose de soutenir devant le Jury. En quatrième lieu, le Jury réuni en assemblée plénière au début de novembre, constate le nombre des soutiens recueillis pour chaque candidature, évalue les arguments avancés en leur faveur par les membres du Jury et se prononce par un vote à la majorité simple des voix.
 
UFRACHTIGKEIT UN GWÌSSAHÀFTIGKEIT IN D’R ÜSWÀHL – Wahrend’m gànze Berotungsprozedere wara d‘ Jurymìtglìeder uf d’r eigeàrtig un beispìelhàft Wart vun ìhrer Wàhl ufmerksàm gmàcht, ìm Intrasse vum Pris un d’r echt Kenntniss vu d‘r elsasssich Kültür, jede Konformiss sowie perseeligi Sympàthie üsschließend, um z’verhìndre àss d‘ Berotung vu d’r Jury sìch àls laaie Konsens oder Kompromiss entpuppt.
SINCÉRITÉ ET RIGUEUR DES CHOIX –
Durant tout ce processus de délibération l’attention des membres du Jury est appelée sur la valeur singulière et exemplaire qu’ils doivent donner à leurs choix, dans l’intérêt du Prix et de la juste connaissance du Patrimoine de l’Alsace, au-delà de tout conformisme comme de toute sympathie personnelle, afin d’éviter qu’à aucun moment la délibération du Jury ne puisse ressembler à un consensus tiède ou à un compromis.