Logo prix européen de littérature

NATHAN-KATZ-PRIS
FIR LITERATÜR IM ELSASS


‘S ELSASSISCHE LITERÀRISCHE 
PÀTRIMONIUM FÄRDRE
FAIRE VIVRE LE PATRIMOINE
LITTÉRAIRE DE L’ALSACE

 

 ’s ELSÀSS BSÌTZT A RICHHÀLTIGES LITERÀRISCHES PÀTRIMONIUM –’s elsassische literàrische Pàtrimonium ìsch ohne Zwiefel un vu witem eins vu da richhàltigschte vu àlle franzeesche Regione. As streckt sìch ewer a bedinti làngi Zitt, vum Mittelàlter bis ìn d’Gegawàrt. As üssert sìch mìttels großer Àzàhl vu Sproche : ’s mìttelàlter Làtinisch, ’s Ditsche ìn sine verschìedene Entwìcklungsforme – vum àlt Hochditsche ( àb’m VIII.Jhr – IX.Jhr) zum mìttel Hochditscha (àb’m XII.Jhr) bis zum moderna Hochditsche (àb’m XVI.Jhr), d’r Dialekt ìn sine diverse lokàle Redensàrte (alemànnisch, fränkisch, judisch-elsassisch) un Franzeesch àb’m XVIII.Jhr).
L’ALSACE POSSÈDE UN RICHE PATRIMOINE LITTÉRAIRE – Le patrimoine littéraire de l’Alsace est certainement de très loin le plus riche de tous les patrimoines littéraires des régions de France. Il s’étend sur une durée particulièrement longue, du moyen âge à nos jours. Il s’exprime à travers un grand nombre de langues : le latin médiéval, l’allemand dans les différentes formes de son évolution – du vieux haut-allemand (à partir du VIII°-IX° siècle) au moyen haut-allemand (à partir du XII° siècle) et au haut-allemand moderne (à partir du XVI° siècle), le dialecte dans ses diverses expressions locales (alémanique, francique, judéo-alsacien...) et le français (à partir du XVIII° siècle).

A VERGASSANE SCHÀTZ – Dàs beditende Patrimonium ìsch leider, pàradoxàlerwis dur sini Richhàltigkeit un sini Vielfàltigkeit, d’r Mehrzàhl unzuganglig. D’originàla Verlàgsüsgàwe sìn nìt nèigedruckt wure un nur a grìngi Personazàhl ìsch noch ìm Stànd d’r Dialekt z’lasa. Dara Sitüàtion geganewer gstellt, bliewe Ewersetzunge un Verlàgsüsgàwe begranzt : d‘ wìchtigschte Klàssiker vum elsassische literàrische Pàtrimonium sìn noch z’ewersetze, vum Johannes Geiler vu Kaysersbarg bis Gustave Stoskopf ewer’s Theàter vum Arnold. So sìn d’exischtierende Ewersetzunge üsgànge un nìt wìederveräffentligt wure, oder lege ìm a Dornröschenschlof uf ìhri erschti Üsgàb wàrtend.
UN TRÉSOR OUBLIÉ – Cet immense patrimoine est malheureusement, du fait même de sa richesse et de sa diversité, très largement inaccessible : les publications en langue originale n’ont pas été rééditées et les textes, même en dialecte, ne sont souvent plus lisibles que par un nombre réduit de personnes. Face à cette situation, le travail de traduction et d’édition reste très limité : les plus grands classiques du patrimoine littéraire de l’Alsace sont encore à traduire, de Jean Geiler de Kaysersberg à Gustave Stoskopf en passant par le théâtre d’Arnold. Et les quelques traductions qui existent sont souvent épuisées et non rééditées, ou dorment dans l’attente d’une première édition.

D’R NATHAN-KATZ-PRIS – D’r Nathan-Katz-Pris zeichnet a Wark üs’m elsassische literàrische Pàtrimonium üs, vum Mìttelàlter ìn d‘ Gegawàrt, ìn Dialekt oder Ditsch un wenig oder gàr nìt in’s Franzeescha ewersetzt, um die vu-n-ra tiaf dur d’r Dialog zwìsche de Sproche un d‘ Kültür geprägter üsserodentliger Richhàltigkeit z’beziege un d’r Drìngligkeit die ìm 20.Jh dur d‘Gschìcht entstàndane Diskrepànz z’ewerwìnde. Sie Ziel ìsch ’s Ìntrasse fer dàs Wark z’erwecka mìt dànk dana Ewersetzunge un ‘s Schàffe vu Forscher un Àkàdemiker fer a Wohrnamung vu da kültürelle soziàle un ökonomische Entwìcklungsmeegligkeite wun dàs Wark fer d‘ Gmeinschàft ìn dara‘s tiaf verwurzelt ìsch verbergt.
LE PRIX DU PATRIMOINE NATHAN KATZ – Le Prix Nathan Katz du Patrimoine distingue une œuvre du patrimoine littéraire alsacien, du moyen âge à nos jours, écrite en dialecte ou en allemand et encore peu ou pas traduite en français, afin de témoigner de la richesse exceptionnelle d’une culture profondément marquée par le dialogue des langues et des cultures et de l’urgence de surmonter les clivages liés à l’histoire du XX° siècle. Il a pour but de réveiller l’intérêt pour cette œuvre à travers des traductions et des travaux de chercheurs et d’universitaires afin de susciter une prise de conscience des potentialités de développement culturel, social et économique que recèle cette œuvre pour la collectivité où elle s’enracine.

D’ NOTWANDIG ERGÄNZUNG VU DA GROßA STROßBURGER LITERIRÀRISCHE PRISE – D’r Nathan-Katz-Pris wurd jedes Johr dur d‘ Jüry vu da Großa Stroßburger Literàrische Prise züagsproche gmeinsàm mit’m Europäische-Literàtür-Pris un d’r frànzeeschsprachig- Literàtür-Pris Jean Arp. D‘ Ergänzung vu dana drèi Prise, a reini regionàlischtischi Ànnäherung ewerbruckend, erlàuibt jedem sini Wìchtigkeit zu Galtung z’brìnga ìn-r-a glichzitiger regionàler, franzeeschsprachiger un europäischer Perspektiv.
LA COMPLÉMENTARITÉ ESSENTIELLE ENTRE LES GRANDS PRIX LITTÉRAIRES DE STRASBOURG – Le Prix Nathan Katz du Patrimoine est décerné chaque année par les Jurys des Grands Prix Littéraires de Strasbourg conjointement avec le Prix Européen de Littérature et le Prix Jean Arp de Littérature Francophone. C’est la complémentarité de ces trois Prix qui permet, dépassant une approche purement régionaliste, de donner à chacun d’eux sa pleine signification dans une perspective à la fois régionale, francophone et européenne.