Logo prix européen de littérature

LE PRIX JEAN ARP
DE LITTÉRATURE FRANCOPHONE

  
   PROMOUVOIR LA DIVERSITÉ
DE LA CRÉATION LITTÉRAIRE FRANCOPHONE


LA CRÉATION LITTÉRAIRE
FACE À LA MARCHANDISATION ET À LA MONDIALISATION

Les créateurs littéraires sont confrontés aujourd’hui à une massification de la culture sans précédent dans l’histoire.

Elle s’exprime à travers la marchandisation du marché du livre et ses corollaires : la normalisation des produits et l’exigence d’un succès immédiat.

Elle s’exprime également à travers une pression croissante des cultures dominantes de l’économie mondialisée, au préjudice des langues minoritaires, menacées de marginalisation et d’éviction du marché éditorial.

POUR UNE NOUVELLE FRANCOPHONIE

Face à ces évolutions, la francophonie est malheureusement trop souvent figée dans une attitude défensive, comme si elle se réduisait à un héritage postcolonial un peu honteux ou à une donnée socio-économique un peu handicapante. 

La francophonie doit être activement promue aujourd’hui comme une chance et comme une ambition. Car elle est le choix d’une civilisation fondée sur un véritable dialogue des langues et des cultures, d’une universalité qui ne soit pas uniforme et unidimensionnelle, d’une parole qui ne soit pas qu’un outil de communication et d’asservissement.

La cause que défend depuis sa création le Prix Jean Arp de Littérature Francophone est donc celui d’une nouvelle francophonie : celui d’un plurilinguisme  militant où le français aura toute sa place à côté d’autres langues internationales, celui d’une langue vraiment «  vivante  », c’est-à-dire librement choisie et elle-même libérante.

LE PRIX JEAN ARP DE LITTÉRATURE FRANCOPHONE

Le Prix Jean Arp de Littérature Francophone se donne pour vocation d’appeler l’attention sur l’œuvre d’écrivains qui ont fait le choix de mener leur travail à l’écart de la pression commerciale et médiatique et de faire apparaître dans la langue française de nouvelles possibilités de création et d’expression.

Il distingue, pour l’ensemble de son œuvre, un écrivain francophone de premier plan, dont le travail est particulièrement remarquable par l’originalité et la qualité de son écriture, quel qu’en soit le genre, comme par la vigueur et l’amplitude de sa vision. 
     Au-delà de la reconnaissance qu’il veut témoigner à des écrivains qui se tiennent délibérément à l’écart des conformismes esthétiques et des contraintes médiatiques et privilégient l’intégrité leur travail sur tout souci de reconnaissance immédiate, le Prix entend favoriser de toutes les manières la rencontre avec leurs œuvres, en relation avec l’université, les chercheurs, les bibliothèques, les lieux de spectacle vivant, les organismes de promotion culturelle et la presse.

LA COMPLÉMENTARITÉ ESSENTIELLE
ENTRE LES GRANDS PRIX LITTÉRAIRES DE STRASBOURG

Le Prix Jean Arp de Littérature Francophone est décerné par les Jurys des Grands Prix Littéraires de Strasbourg conjointement avec le Prix Européen de Littérature et le Prix Nathan Katz du Patrimoine.

C’est la complémentarité de ces trois Prix qui permet, dépassant la seule défense de la littérature de langue française, de donner à chacun d’eux sa pleine signification dans la perspective largement ouverte d’une région trilingue, de l’espace francophone et de la littérature européenne.